I (bac +5)

Vétérinaire Faune Sauvage

Famille de métier: 
Préservation du patrimoine
Définition du métier: 
Le vétérinaire faune sauvage est un vétérinaire qui s’est spécialisé dans des interventions en direction des animaux sauvages. Pour cela, en plus de ses compétences classiques il a du effectuer des stages ou séjours en milieu naturel ou en parc zoologique ou animalier. Il exerce ses soins en direction de toutes sortes d’espèces animales sauvages. Il participe à des programmes de sauvetage, de sauvegarde ou de réintroduction d’espèces. Il participe également à des projets ou programme de veille sanitaire en direction des espèces qui sont des réservoirs pathogènes pour les autres espèces, dont l’homme. C’est un métier exigeant sur le plan physique. Il requière une maitrise de soi et une profonde empathie pour les animaux.

Master Ingénierie Ecologie et Gestion de la Biodiversité - IEBB

Descriptif: 

 

Le Master IEGB fait partie des 16 parcours et spécialités proposé par la faculté de sciences de Montpellier, Dont le détail peut être consulté sur le blog suivant :  http://www.masters-biologie-ecologie.com/blog/
 
 la formation est généraliste mais s’adapte aux projets professionnels individuels ;
 les stages sont professionnalisants, longs (12 mois sur 2 ans) et internationaux ;
 le master assure une insertion dans le milieu professionnel ;
 la vie du master : les nombreux projets des élèves permettent d’acquérir une autonomie et de la pratique ;
 les cours sont dispensés par des intervenants extérieurs professionnels ;
 l’ambiance du master est conviviale (week-end d’intégration, esprit promo, Artio...)
 Last but not least, la 2e année du Master est ouverte à la formation par alternance en apprentissage
 
Plus d'information sur le site : http://www.univ-montp2.fr/
Nature du diplôme: 
National
Niveau d'accès: 
II (bac +3)
Niveau de sortie: 
I (bac +5)
Etablissement(s) délivrant la formation: 

Master Ecologie, Biodiversité, Evolution - EBE

Descriptif: 

 La spécialité EBE offre en région Ile-de-France des enseignements de pointe couvrant l’ensemble des approches scientifiques de l’écologie pour la formation de chercheurs et d’experts. Le champ de l’écologie, qui est en pleine mutation, nécessite des compétences variées et des interactions entre sous-disciplines, et fait appel à des outils de plus en plus pointus comme la spectrométrie de masse pour l’analyse des isotopes stables, l’utilisation de marqueurs moléculaires, la télédétection, les systèmes d’information géographique, les analyses statistiques et la modélisation mathématique. La spécialité EBE dans ces six parcours- de formation (4R et 2P) rassemble ainsi un très vaste panel de chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant avec ces outils, qui en montrent l’intérêt et les applications possibles aux problématiques écologiques.
 

Nature du diplôme: 
National
Niveau d'accès: 
II (bac +3)
Niveau de sortie: 
I (bac +5)
Etablissement(s) délivrant la formation: 

Master environnement, spécialité expertise et traitement en environnement

Descriptif: 

Les domaines de compétence concernant l'eau, l'air, les sols, les déchets et l'aménagement du territoire sont larges. Ce master forme de futurs professionnels de l'environnement adaptables avec un profil pluridisciplinaire. Le master ETE est dans la continuité logique de la licence 3 Environnementaliste. Les débouchés identifiés sont les postes de chargés de mission, chargés d’études ou responsable environnement en collectivités, bureaux d’études, organismes publics, parapublics et en industries.

Nature du diplôme: 
National
Niveau d'accès: 
II (bac +3)
Niveau de sortie: 
I (bac +5)
Etablissement(s) délivrant la formation: 

Master Biologie et Valorisation des Plantes

Descriptif: 

Le Master Biologie et Valorisation des Plantes propose une formation couvrant tous les aspects de la biologie végétale, c’est-à-dire allant du fonctionnement des plantes au niveau de leurs cellules et molécules jusqu’à l’exploitation de leurs produits en passant par la plante comme organisme interagissant avec son environnement biotique et abiotique. Pour cela, trois parcours complémentaires sont proposés.
Les plantes interagissent avec leur environnement et doivent continuellement s’adapter à celui-ci à tous points de vue (développement, métabolisme…). Ces interactions, positives ou négatives, sont maintenant amplifiées par l’action de l’homme sur le climat et les milieux naturels. Le parcours "Plantes et environnement" veut former des étudiants ayant à la fois des connaissances de la plante et de son environnement et qui seront ainsi en mesure de comprendre les effets de ces interactions sur les plantes dans les écosystèmes (biodiversité) et dans les agrosystèmes (rendement et qualité des productions agricoles). Les enseignements spécifiques à ce parcours seront donc centrés sur l’écophysiologie.
Selon les cas, ce parcours aura une orientation recherche ou professionnelle. Cette dernière orientation sera en particulier favorisée par la présence de trois UE à choix dans le domaine du droit de l'environnement.

Nature du diplôme: 
National
Niveau d'accès: 
II (bac +3)
Niveau de sortie: 
I (bac +5)
Etablissement(s) délivrant la formation: 

Master 2 Phytoressources

Descriptif: 

La spécialité professionelle Phytoressources est l'une des 4 spécialités spécifiques proposées dans la mention et elle s’adresse aux mêmes secteurs industriels et bassins d’emploi que les spécialités professionnelles dont elle est initialement issue (Master Professionnel Chimie et Biologie Végétale (2004-2007) et Phytoressources (2007-2010). Elle amène les diplômés à un niveau de compétence très élevé dans les différentes disciplines qui la composent. D’autre part, l’importance donnée aux stages de première et deuxième année ainsi qu’aux enseignements et conférences spécialisés dispensés par des industriels et des personnalités extérieures contribue à rendre les étudiants issus de cette formation très recherchés et immédiatement opérationnels dans les secteurs d’activité correspondants

 

Lien vers le master 2 :

http://spiral.univ-lyon1.fr/Files_m/M5298/WEB/Phytoressources.htm

Nature du diplôme: 
National
Niveau d'accès: 
II (bac +3)
Niveau de sortie: 
I (bac +5)
Etablissement(s) délivrant la formation: 

Master Gestion de l’Environnement valorisation des ressources naturelles Spécialité Gestion Intégrée du Littoral et des Ecosystèmes (GILE)

Descriptif: 

Apporter une bonne connaissance théorique et pratique des écosystèmes littoraux (biodiversité, structure, dynamique et fonctionnement) et des outils à même d’en assurer la pérennité (conservation, exploitation des ressources et aménagement à travers le concept de Gestion Intégrée de la Zone Côtière).

 

Lien vers la formation :

http://www.univ-corse.fr/userfiles/file/FORMATIONS/DOMAINES/Master%20GIL...

Nature du diplôme: 
National
Niveau d'accès: 
II (bac +3)
Niveau de sortie: 
I (bac +5)
Etablissement(s) délivrant la formation: 

Master Professionnel - Sciences humaines et sociales- SCIENCES GEOGRAPHIQUES "GESTION ET AMENAGEMENTS TOURISTIQUES ET HOTELIERS" (GATH)

Descriptif: 

L'objectif général du Master GATH reste le même depuis son début :

Offrir une formation de pointe dans le domaine du tourisme afin d'assurer une insertion professionnelle à la sortie. La renommée du diplôme en France témoigne de notre réussite dans cette stratégie. La qualité de la formation est fortement liée aux nombreux professionnels qui interviennent dans le diplôme ainsi qu'au réseau d'anciens étudiants qui occupent des postes à travers le monde. La formation s'appuie sur une activité de recherche et de valorisation de niveau international, ce qui lui permet d'évoluer continuellement avec les transformations dans les activités touristiques.

Former des ingénieurs de conception dans le domaine du conseil et de l'audit touristique.

Nature du diplôme: 
National
Niveau de sortie: 
I (bac +5)
Etablissement(s) délivrant la formation: 

Master Information Communication spécialité Communication scientifique et technique

Métier(s) cible(s): 
Descriptif: 

Cette formation permet d'acquérir des connaissances sur les acteurs et les organisations qui structurent le domaine de la culture et de la communication scientifiques, une maîtrise des principales analyses dans le champ des Sciences de l'information et de la communication, une capacité de réflexion sur les politiques et les pratiques professionnelles et de développer des compétences dans la mise en œuvre de stratégies de communication et la mise en place de dispositifs communicationnels.
Il s'agit de former des professionnels de la communication qui disposent de compétences polyvalentes dans le secteur de la communication scientifique.

Nature du diplôme: 
National
Niveau de sortie: 
I (bac +5)
Etablissement(s) délivrant la formation: 

Master2 - Gestion de l'Eau, des Milieux cultivés et de l'Environnement (GEME)

Descriptif: 

"L’objectif de la spécialisation est de former des ingénieurs agronomes amenés à gérer l'eau et les sols dans les milieux cultivés pour l'agriculture et l'environnement. Les principales thématiques visées sont :
la gestion quantitative de l'eau : gestion des ressources, gestion de l’irrigation et de périmètres irrigués pour la production végétale, *la gestion de la qualité de l'eau dans les bassins ressources : surveillance, préservation et reconquête de la qualité de l’eau *
la gestion de l’utilisation des déchets liquides et solides (boues de stations d'épuration, résidus agricoles ou agroalimentaires) en agriculture : traitements initiaux des déchets, plans d’épandage, évaluation des impacts environnementaux *
la gestion des sols et des milieux cultivés

"Acquisition de connaissances
La formation s'appuie principalement sur :
- la compréhension des enjeux sur la gestion de l’eau, des milieux cultivés et de l’environnement
- la connaissance des processus et des milieux concernés par les secteurs d’emploi visés, de l’échelle de la parcelle à l’échelle du bassin versant régional
- l’étude et la pratique d’outil et méthodes d’analyse (capteurs, cartographie, modélisation)
- le repositionnement de ces connaissances et concepts dans le cadre de la gestion de l’eau et des sols (filières d’épuration, cadres institutionnels, périmètres irrigués, gestion intégrée des bassins versants)

Acquisition de compétences
Les ingénieurs agronomes sont capables de :
- maîtriser les méthodologies les plus modernes en termes de gestion de l’eau et des milieux cultivés : modélisation, SIG, gestion intégrée des ressources
- traduire les contextes juridiques et sociaux en actions techniques dans le domaine de la gestion de l’eau et des milieux cultivés
- gérer des projets complexes multi-partenaires en faisant appel à des compétences d’organisation et de communication orale et écrite, notamment en Anglais.
- appréhender des contextes variables au plan international."

Nature du diplôme: 
État
Niveau de sortie: 
I (bac +5)
Etablissement(s) délivrant la formation: 
Syndiquer le contenu